Hypercentre

Hypercentre : plus agréable, plus habitable

  • Un centre-ville plus agréable et habitable, favorable aux piétons, aux promenades, notamment par la piétonnisation de la rue des Jardins et de la Fournirue, ombragé grâce à un programme de végétalisation des parkings, des places et des façades. Un aménagement participatif du quartier outre Seille et la création d’une zone de rencontre rue des allemands.
  • Un accès plus propre, plus facile et plus fluide à l’hypercentre par un réseau de transports en commun renforcé dans ses lignes, cadences, et dans son offre tarifaire.
  • Un nouveau souffle pour l’attractivité touristique comme “capitale du tourisme durable” avec des événements plus écologique et en favorisant la participation des acteurs locaux (Marché de noël, Constellations…)
  • Le maintien des familles en hypercentre par le développement d’une offre immobilière adaptée (action sur la superficie de l’habitat) et l’appui à la rénovation énergétique en lien avec l’UEM
  • Un soutien aux commerces de proximité et à la relocalisation du commerce, grâce à un appui renforcé à la Fédération des Commerçants. Des mesures de soutien aux libraires indépendants pour défendre le commerce culturel de proximité
  • Une action volontariste sur l’immobilier commercial vers des opérations destinées à diminuer les loyers moyens et réattirer en centre-ville des commerces et services adaptés au XXIe siècle.

Enrichir et commenter ces propositions : jeremy@metz2020.fr

Magny

Magny : pour les familles, défendre les services et commerces de proximité

  • Réinstaller une mairie de quartier ou une maison de service public (incluant des services postaux) afin que les habitants de Magny ne se déplacent pas systématiquement vers Marly ou au Sablon. Il s’agit de pouvoir retenir ici les familles et les y attirer, avec des services conformes au niveau d’imposition.
  • Agir pour les commerces de proximité du vieux Magny, là aussi pour que les habitants aient le maximum d’offre locale.
  • développer les pistes cyclables et piétonnes vers le centre et les éclairer.
  • Accompagner de manière plus importante la vie associative, autour du centre socio-culturel en particulier.
  • Mieux informer les habitants de la vie municipale ou de l’actualité de leur propre quartier, notamment quand surviennent des évènements sortant de l’ordinaire (occupation provisoire de terrains près de la route de Pouilly par des gens du voyage).

Enrichir et commenter ces propositions : jeremy@metz2020.fr

Vallières

Vallières : développer les liens vers le reste de la ville

  • développer les liaisons interquartiers en transport public et notamment vers Claude-Bernard, Borny, et le CHR.
  • accroître le service de la ligne 1 de Bus
  • Développer les aires de jeux pour enfants, grignotées ces dernières années.
  • Mieux éclairer certaines artères ou devant d’immeubles plongés dans l’obscurité.
  • développer la vie sportive sur des terrains sur place, plutôt que d’inviter à se rendre dans d’autres quartiers.
  • Sécuriser le ruisseau avec les autorités compétentes et régulièrement en tenir informés le riverain.
  • Engager une réhabilitation des vergers de Vallières.

Enrichir et commenter ces propositions : jeremy@metz2020.fr

Les Îles

Les Îles : agir pour l’attractivité du Pontiffroy dans l’intérêt de tout le quartier

  • Développer les aires de jeux ou tout simplement les rendre accessibles aux tout-petits (square Fleurette…)
  • Développer un projet avec les habitants autour du parking (gratuit) du Pontiffroy, dans un état de délabrement avançé, ou a minima engager une rénovation, en concertation avec le propriétaire (le Conseil Régional)
  • Rénover la médiathèque du Pontiffroy et la rendre plus visible et accessible.
  • Rendre la piscine du Luxembourg plus ouverte : aujourd’hui les habitants du quartier ou d’ailleurs ne peuvent y accéder qu’à des horaires très restreintes.
  • Développer un projet culturel pérenne dans l’enceinte de la basilique Saint-Vincent, en lien avec les habitants : salles d’exposition ou de pratiques artistiques (Théâtre).
  • Agir sur le tissu associatif, souffrant d’un manque de bénévole ou du vieillissement de ces derniers, et en particulier au Pontiffroy : mieux connecter le quartier « Saint-Marcel » et Saint-Vincent, plus jeune et plus étudiant, au Pontiffroy.
  • Le manque de services bancaires (distributeurs) est également une vraie lacune pour le quartier du Pontiffroy et sa population : des solutions “mobiles” sont imaginables comme ailleurs en France.
  • Repenser l’aménagement et la disposition des arrêts de bus et autocars (navettes vers Luxembourg, TIM) square du Luxembourg, mieux exploiter les abords de la place de France à cette fin (intérêt également pour les commerces de Fort Moselle). Dans le même esprit, à proximité immédiate du quartier, quai du Rimport (Saint-Ferroy), le stationnement de bus touristiques, occasionne diverses nuisances, nocturnes parfois : travailler à de nouveaux sites de dépose et de stationnement touristique en complément

Enrichir et commenter ces propositions : jeremy@metz2020.fr

Bellecroix

Bellecroix: créer un véritable centre et préserver les espaces naturels

  • expérimenter un marché le mercredi matin, place de la Brigade Alsace-Lorraine ou entre les rues d’Annecy et avenue de Lyon, sous les arbres.
  • étendre le centre social pour accueillir les associations et les activités de quartier.
  • Densifier la ligne , insuffisante aux heures de pointe et dans son amplitude horaire.
  • Accompagner le projet de renouvellement urbain pour les écoles, et la création d’une maison France Services…
  • … mais préserver les espaces verts autour de l’Allée Sainte Urbice. Les rénovations et nouvelles constructions doivent viser la partie nord du quartier (rue du Clermont-Ferrand, rue d’Auvergne), peu fonctionnel, plutôt que se dérouler, par commodité, sur les espaces verts de l’allée Saint-Urbice.
  • Associer les habitants au projet de reconstruction du centre commercial, destiné à être démoli.

Enrichir et commenter ces propositions : jeremy@metz2020.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Rejoignez la liste
résolument
écologistesociale et
citoyenne

🛒 En 2018, Metz Métropole compte 1 493 m² de surfaces commerciales pour 1 000 habitants, contre une moyenne nationale de 961 m². Un chiffre en très forte hausse ces dernières années, en raison notamment de l’ouverture des centres commerciaux Waves et Muse ainsi que de l’extension d’hypermarchés alimentaires.

Face à tous ces projets, #UnisPourMetz s’engage à défendre le commerce de proximité :
👉 refuser toute nouvelle implantation ou extension de surface commerciale en périphérie
👉 lutter contre la vacance des cellules commerciales en mobilisant les sociétés publiques qui aménagent la périphérie pour les rediriger sur le centre-ville – rachat et rénovation des cellules commerciales vacantes
👉 défendre l’emploi public et les services publics dans tous les quartiers de Metz
👉 développer une monnaie locale pour soutenir le commerce de proximité et les producteurs locaux.

Végétaliser les cours d'école à Metz

🏫 Les cours d’écoles représentent plusieurs hectares de surface bétonnées et imperméables reparties dans toute la ville de Metz. Elles contribuent à la formation des îlots de chaleur urbains.
Nous souhaitons les transformer en espaces végétalisés pour créer des zones de fraicheur pour nos enfants et tous les habitants. Dans cet objectif, #UnisPourMetz s’engage à :

👉 casser du béton et de l’asphalte pour le remplacer par des sols perméables et des espaces de pleine terre;
👉 végétaliser massivement les cours d’écoles en plantant des arbres mais également en créant des murs et des toitures végétalisés – la création de jardins et potagers pourra être envisagée en coordination avec le projet et l’équipe pédagogiques;
👉 faire de l’égalité femme-homme un des objectifs du projet éducatif local et repenser l’aménagement des cours d’école dans cet objectif – une récente étude de l’UNICEF démontre l’inégal partage de l’espace en milieu scolaire.

Rejoignez la liste
résolument
écologistesociale et
citoyenne

Servir dans les cantines une alimentation 100% bio ou locale

🍏 Chaque jour, 3 700 repas sont servis dans les cantines de Metz : #UnisPourMetz s’engage à fournir aux enfants une alimentation 100% bio ou locale. La municipalité peut être un acteur clé de la transition alimentaire. Pour cela, favorisons le développement d’une agriculture locale respectueuse de l’environnement et sensibilisons dès le plus jeune âge aux bonnes habitudes alimentaires.

👉 Proposons 100% de produits locaux ou bio dans les assiettes
👉 Agrandissons la cuisine centrale en y intégrant une légumerie
👉 Luttons contre le gaspillage alimentaire qui représente environ 90 tonnes / an dans les cantines messines

Offrir à tous les enfants un socle de fournitures scolaires

🖍 Selon la Confédération Syndicale des Familles, la rentrée scolaire coûte 159 euros par an et par enfant. UNIS s’engage à prendre en charge un panier de fournitures scolaires pour les 6 000 élèves des écoles élémentaires de Metz.

L’achat groupé et concerté avec les professeurs permettra de baisser les coûts, offrir la même qualité de matériel à tous et de favoriser les produits locaux et éco-responsables !

Permettre un accès gratuit aux transports en commun pour les moins de 26 ans

🚌 Parce que l’utilisation massive de la voiture individuelle n’est plus tenable, tant pour le climat, la qualité de l’air que pour le pouvoir d’achat des habitants de la métropole, il est du devoir des collectivités territoriales de proposer des solutions moins polluantes et moins coûteuses pour les habitants.

👉 En plus d’un investissement massif dans l’offre en transports en commun et d’un plan de développement des modes de déplacements doux, #UnisPourMetz propose la gratuité des transports en commun pour les moins de 26 ans. L’objectif ?

Donner à tous les bonnes habitudes de mobilité et de permettre aux plus jeunes (dont le taux de pauvreté est fort) de se déplacer librement.

Créer un village des solidarités

Plus de 35 000 personnes vivent sous le seuil de pauvreté à Metz Métropole. Parmi celles-ci, des milliers de personnes sont en situation d’urgence et de grande précarité. Leur accueil est l’une des priorités d’UNIS afin que les situations indignes du “camp de Blida” ne soient plus qu’un lointain souvenir.

🤝 UNIS créera un village des solidarités dans une friche messine pour accueillir et offrir une porte d’entrée unique pour les plus démunis. Ce village proposera des locaux pour les associations solidaires et culturelles mais aussi des commerces et des lieux de vie pour en faire un lieu de partage et d’intégration.

Sur le modèle des Grands Voisins à Paris, chaque messine, chaque messin, chaque association sera invitée à interagir avec des univers différents, à expérimenter pour lutter contre l’exclusion.

Densifier et sécuriser la vie nocturne

🍻 La vie nocturne messine est de plus en plus dense. Parce qu’elle est source de convivialité mais aussi d’attractivité et d’emplois, nous souhaitons poursuivre une politique d’ouverture à toutes et tous des activités nocturnes.

👉 En plus d’un élargissement des horaires de bus jusqu’à 2h30 et de la mise en place d’un Conseil de la Vie nocturne, garant de la bonne cohabitation de la vie nocturne et diurne et de la conciliation entre tous les acteurs (riverains, structures culturelles, patrons de bars, restaurateurs…), nous nous engageons à sécuriser les heures tardives.

👉 Nous mettrons en place des “oasis nocturnes” (fontaines à eau, bouton d’appel d’urgence, recharge téléphone portable) pour que l’on ne se sente plus isolé.e au milieu de la nuit.

👮‍♂️👮‍♀️ Nous déploierons des brigades de nuits conjointes de police nationale et municipale aux heures de sortie des bars et des discothèques pour que chacune et chacun se sente en sécurité dans nos rues, sur nos places à chaque heure du jour et de la nuit.

🌳 Et parce que la vie nocturne doit être écologique, nous travaillerons à la transition « zéro consommable plastique » en accompagnant les débits de boisson.

Casser du béton et végétaliser massivement la ville

🌳 Depuis 1990, l’aire urbaine de Metz consomme près de 12 hectares de terres naturelles ou agricoles par an. Maillon essentiel de la lutte contre le réchauffement climatique, contre la pollution de l’air et pour la sauvegarde de la biodiversité, la (re)végétalisation de Metz est une nécessité absolue. #UnisPourMetz s’engage à :

👉 mettre en place un plan de végétalisation massif dans les rues, sur les places, sur les bâtiments, sur les parkings et dans les cours d’écoles
👉 assurer la préservation et la protection de l’ensemble du patrimoine naturel via notamment un arrêté anti-pesticide
👉 créer des zones de “libre évolution” de la nature dans certains espaces spécifiques tel que le Fort de Queuleu
👉 stopper l’étalement urbain et l’artificalisation des sols en privilégiant la rénovation de friches messines

Favoriser les résidences d'artistes et créer une maison du théâtre

🎭 Les artistes et acteurs culturels locaux sont les garants de l’effervescence artistique de la ville. Notre devoir est de leur donner les outils pour travailler à Metz et pour donner envie à d’autres de s’y implanter. Imaginons de nouveaux lieux de création ! #UnisPourMetz s’engage à :

👉 créer une maison du théâtre, lieu d’accueil pour la création et les répétitions des compagnies amateurs et professionnelles du territoire, des ateliers mutalisés pour les artistes plasticiens et favoriser les résidences artistiques dans tous les domaines
👉 démocratiser la pratique artistique pour tous les publics en lien avec les structures culturelles et d’éducation populaire
👉 préserver l’écosystème culturel messin dans sa globalité en favorisant l’éclosion (ou le maintien) des acteurs intermédiaires (organisateurs d’événements, administrateurs de compagnies, diffuseurs, galeristes…), en impliquant les associations dans les orientations culturelles et en facilitant les synergies entre associations et institutions culturelles.

Favoriser le maintien à domicile et l'accessibilité aux services publics

👵 Plus de 25 000 personnes âgées de plus de 60 ans vivent à Metz. Un chiffre en constante augmentation. Pour pouvoir rester autonome sans forcément quitter son domicile, il est nécessaire de vivre dans un logement accessible, proche de commerces et de services de proximité. #UnisPourMetz s’engage à :

👉 promouvoir la retraite active et proposer des activités de prévention de la perte d’autonomie au sein d’une maison des séniors
👉 rendre accessible le parc social et soutenir la rénovation / adaptation des logements privés
👉 renforcer la présence et l’accessibilité des services publics dans tous les quartiers de la ville, garants du lien social et de la qualité de vie.

Zéros déchets dans les rues

Un français produit, en moyenne, plus de 500 Kg de déchets par an. La gestion des déchets est devenu primordial pour toutes les grandes agglomérations.

L’objectif zéro déchets dans les rues est ambitieux mais atteignable :
👉 en réduisant le gaspillage et en favorisant le partage et le réemploi avec la mise en place de trucothèques et de ressourceries dans les quartiers de la ville;
👉 en multipliant les points de collecte des biodéchets et en améliorant les consignes de tri;
👉 en amélioration la collecte et la fréquence du ramassage des ordures et en multipliant les points d’apports volontaires enterrés ou dans des locaux mutualisés.

Maintenir une offre de soin de qualité

🏥 Plus de 45% des médecins généralistes de Metz-Métropole ont plus de 55 ans et le déménagement des hôpitaux de centre-ville de Metz s’est accéléré ses dernières années.

Le Centre Hospitalier Bon-secours et la Maternité Sainte Croix ont déménagé vers la périphérie, la Clinique Claude Bernard a annoncé son départ, l’Hôpital Legouest se cherche un avenir… La diminution de l’offre de soins en centre-ville est inquiétante. #UnisPourMetz s’engage à maintenir une offre de services de santé à Metz Métropole et au centre-ville :

👉 Défendre l’hôpital Legouest et les partenariats développés avec l’hôpital de Mercy pour maintenir un hôpital de proximité dans le centre-ville de Metz
👉 Valoriser et renforcer la maison médicale de garde indispensable pour assurer la continuité des soins en dehors des heures d’ouvertures des médecins généralistes.

⚡️ À l’échelle de Metz Métropole, le secteur résidentiel – qui comprend le chauffage, l’eau chaude, la cuisson, et l’électricité domestique – est le premier consommateur d’énergie. Nous atteindrons 100% d’énergie renouvelable dans la consommation des ménages avant 2040.

Pour cela, nous développerons la production locale d’énergie renouvelable et les initiatives citoyennes dans le domaine. Nous souhaitons également réunir les conditions nécessaires à une transition énergétique qui profite à toutes et tous, en réduisant la consommation et la facture d’énergie des ménages. #UnisPourMetz s’engage à :

👉 Mettre en place des aides directes à la rénovation des logements avec UEM et regrouper l’ensemble des services dans une Maison de l’Habitat et de l’Énergie
👉 Créer des tarifs sociaux de l’énergie pour permettre à toutes et à tous de se chauffer convenablement
👉 Mettre en place des règles environnementales vertueuses pour tous les nouveaux aménagements urbains et grandes réhabilitations (impact carbone, énergie, eau, végétalisation…)
👉 Optimiser l’éclairage public et lutter contre la pollution lumineuse (enseignes la nuit).

Plus de 20% des messines et des messins vivent sous le seuil de pauvreté, ce taux atteint 50% dans certains quartiers de la ville. Afin d’en réduire le nombre, nous proposons d’expérimenter un minimum social garanti versée en monnaie locale. 🤝

👉 UNIS s’engage à créer une monnaie locale pour favoriser les achats dans les commerces de proximité et les circuits courts et de proximité. Cette monnaie sera utilisable dans l’ensemble des services de la municipalité.

👉 Versée en monnaie locale par le CCAS aux foyers de la communes dont le niveau de vie est inférieur au seuil de pauvreté, cette aide locale apportera une aide pour l’alimentaire, la mobilité et l’énergie des messins les plus démunis.